FAQ


 

EnglishFrench
interogation-e1361807932675 (2) Ici ! Vous trouverez réponses à vos questions. Cliquez sur le  pour avoir la réponse.

Dois-je avoir la foi?
Il est laissé à chacun de déterminer les motifs de son départ. Chaque personne connaît les raisons qui la poussent à prendre la route. Comme au Moyen Âge, le pèlerinage est un symbole de la vie chrétienne et il est plus qu’une simple randonnée pédestre, c’est un moment unique de se retrouver, d’aller jusqu’au plus profond de son cœur et de son âme.
Pour vivre l'expérience des chemins de Pèlerinage, quelles sont les étapes à suivre ?

a) Au début de janvier, par le biais de ce site, vérifier la date d’ouverture des inscriptions Vous pourrez alors vous inscrire soit par téléphone au 418-663-4011, poste 8 ou par internet : www.chemindessanctuaires.org; l’organisation conviendra avec vous d’une date de départ

b) On vous demandera de remplir le formulaire d’inscription et de payer soit par chèque ou par carte de crédit avec Paypal.

c) Vous pourrez par la suite consulter le calendrier pour vérifier l’exactitude de votre date de départ.

d) Pour tous les pèlerins inscrits, vous serez conviés à un coup d’envoi (en avril) à une rencontre additionnelle de renseignements qui se tient au Cap-de-la-Madeleine. Toute la documentation nécessaire y compris le guide du pèlerin sera distribuée à ce moment-là. Pour les absents, cette documentation leur sera envoyée par la poste.

e) Il faut s’entraîner. Selon les régions, il y a différentes ressources qui vous invitent à vous mettre en forme comme, entre autres, l’Association québécoise des Pèlerins et Amis du Chemin de Saint-Jacques de Compostelle qui offre, dans certaines régions, des journées de marche.

Qui gère Chemin des Sanctuaires Montréal - Ste-Anne-de Beaupré?

Le Chemin des Sanctuaires Montréal / Sainte-Anne-de Beaupré est un organisme sans but lucratif. Il est géré par un conseil d’administration composé de bénévoles élus à l’assemblée générale annuelle. Il se donne comme buts : Promouvoir le développement personnel et spirituel des citoyens par le pèlerinage, assurer le bien-être des pèlerins le long des parcours, promouvoir le développement de différents parcours de marche dans les régions du Québec.

Quelles sont les dates de départ possibles ?

Les départs se font entre le 1er juin et le 20 juin 2018. Il y a possibilité de demi-parcours de 9 jours soit entre Montréal et Trois-Rivières ou entre Trois-Rivières et Sainte-Anne-de-Beaupré.

Dois-je être en forme ?

Il est évident que l’on n’entreprend pas un tel périple sans avoir une bonne santé. Il est même conseillé de consulter un médecin avant de partir. Toutefois, nul besoin d’être un athlète ou un grand sportif pour vivre ce pèlerinage. Avec de la détermination et une bonne préparation autant physique que psychologique, ce chemin est accessible à bien des personnes  » ordinaires « .

Quel type d'entraînement devrais-je entreprendre ?

Il ne faut pas croire que l’on peut partir sans un minimum d’entraînement. Plusieurs mois à l’avance, il est conseillé de marcher deux à trois fois par semaine, beau temps mauvais temps. Débuter par 5 km par jour et par la suite, augmenter la distance afin d’atteindre un minimum de 15 km par jour et ce, pendant au moins trois jours consécutifs. La distance moyenne à parcourir est de 20 km par jour. Toutefois, il y aura des journées de plus de 20 km.

Combien de kilomètres devrai-je marcher quotidiennement ?

Selon les chemins à parcourir et les étapes prévues, la distance est variable. Consulter le trajet sur le site et voir la section correspondante à votre choix de pèlerinage.

Combien de jours durera ce pèlerinage ?

Le Chemin des Sanctuaires Montréal / Sainte-Anne-de-Beaupré se fait en 18 jours. Cependant, vous pouvez choisir un demi-parcours de 9 jours entre Montréal et Trois-Rivières ou Trois-Rivières et Sainte-Anne-de-Beaupré.

Où serai-je hébergé ?

Le chemin trouve chaque année des lieux d’hébergement pour les pèlerins : églises, résidences pour personnes âgées, aréna, résidences privées, etc. Les services de base sont fournis et la qualité de l’hébergement peut varier d’un endroit à l’autre. La plupart des hébergements peuvent vous offrir le déjeuner et le souper ($). Les hébergements n’offrent pas de repas particulier aux personnes ayant des intolérances au gluten, au lactose ou autres, ni aux personnes qui suivent une diète spéciale.

À certains endroits, il faudra s’attendre à dormir sur un lit de camp, matelas de gymnase ou gonflable. Il est important d’apporter son sac de couchage, car la literie n’est pas fournie.

Combien ce pèlerinage me coûtera-t-il?

Il en coûte 60$ pour les frais d’inscription, qui sont non-remboursable.

Pour l’hébergement:
Un dépôt de 10$ la nuit est demandé pour les accueils donc: 160$ pour un parcours complet et 80$ pour un demi-parcours. En résumé, lors de l’inscription il faut compter 220$ pour un parcours complet ( 60$+160$) et 140$ pour un demi-parcours ( 60$+80$).

Comme une participation de 20$ est demandée pour chaque nuit, il reste une balance de 10$ la nuit à donner à chaque accueil, exception pour quelques hébergements comme des hôtels (3) dont le coût est un peu plus cher bien que très raisonnable. A Nicolet et à Québec le coût est de 25$. La contribution versée aux hébergements sert à couvrir les frais supplémentaires qu’occasionne la venue des marcheurs chez eux. Les locaux sont mis généreusement à la disposition des pèlerins et les hébergeurs n’en retirent aucun bénéfice personnel.

Note:
Les nuitées peuvent être remboursées si annulation 10 jours avant le début de la marche, soit avant le 20 mai de l’année en cours. 

 

 

 

Quel chemin devrai-je suivre ?

Un guide du pèlerin donnant toutes les explications nécessaires vous sera remis au coup d’envoi en avril à la Basilique Notre-Dame-Du-Cap à Trois-Rivières. Pour les marcheurs ne pouvant y assister, le tout vous sera posté la semaine suivante.

Où pourrais-je m'équiper ?
  • Consultez les pages jaunes de votre région sous la rubrique SPORT-PLEIN AIR.

Note : Le choix des chaussures de marche et des bas doit se faire au moins six mois à l’avance, jamais dans les semaines qui précèdent le départ. On doit les porter régulièrement, tant à la maison qu’au travail, afin de bien les former (les casser, dans les termes du randonneur) et ainsi éviter des blessures (ampoules, etc.) qui enlèveraient tout agrément à la marche.

Qui gère le transport des bagages ?

Le transport des sacs à dos, si nécessaire, se fait par le pèlerin. Le Chemin n’offre plus ce service.

Combien de personnes prennent le départ. Avons-nous quelqu'un qui nous accueille ?

Quatre personnes maximum partent par jour entre le 1er juin et le 20 juin 2018. Pour compléter le groupe, d’autres marcheurs peuvent se joindre à vous. Pour l’accueil, au départ comme à l’arrivée, des bénévoles seront présents: soit à l’Oratoire St-Joseph à Montréal, à la basilique Notre-Dame-du-Cap à Trois-Rivières ainsi qu’à la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré.  

Comment pourrais-je donner suite à ce pèlerinage ?

Parlez-en à vos proches, à vos amis, à vos collègues de travail : ils pourraient bénéficier de votre expérience. Ce projet peut vous amener à planifier d’autres pèlerinages enrichissants comme le Chemin de Compostelle.  

Que devrais-je apporter?

 

L’erreur commise par beaucoup de gens est de vouloir apporter trop de matériel. Lors de la préparation de votre sac à dos, partir léger doit être une des premières préoccupations (maximum de 15 livres ou 7 kg pour les femmes et de 20 livres ou 9 kg pour les hommes). Une à deux semaines avant le départ, entraînez-vous avec votre sac à dos, pesez-le et enlevez du bagage, il y en a toujours trop.

 

Note : Le plus important, c’est le choix des bas (éviter le coton) et des chaussures de marche. On doit les porter régulièrement au moins six mois à l’avance, afin de bien les former (les casser, dans les termes du randonneur) pour éviter tout désagrément.
 
    • Sac à dos (maximum 39 litres pour les femmes et 50 litres pour les hommes)
    • Le guide du pèlerin
    • Bâton de marche (essentiel contre les chiens et aide à la marche)
    • Carte d’assurance maladie
    • Sac de couchage
    • Argent de poche, carte de crédit, carte de débit
    • Carnet d’adresses
    • Carnet de notes et crayon
    • Gourde
    • Ustensiles légers
    • Épingles de sûreté
    • Sacs de plastique à fermeture du type Ziploc (pour protéger le matériel contre la pluie, pour mieux en regrouper d’autres – articles de toilettes – trousse de premiers soins, etc.)
    • Médicaments (si nécessaire)
    • Écran solaire
    • Tout pour le soin des pieds et la douleur musculaire
    • Montre
    • Canif
    • Lampe de poche
    • Lunettes de rechange et verres fumés
    • Appareil photo
    • Trousse de toilette
    • Papier-mouchoir
    • Bouchons pour les oreilles
    • Chaussures de marche et chaussures de rechange (voir note en bas de page)
    • Sandales de caoutchouc pour la douche et comme pantoufles
    • Vêtements : 2 paires de bas minces, 2 paires de bas plus épais, 2 sous-vêtements, 2 t-shirts, 1 short, 1 pantalon, 1 coupe-vent, 1 chapeau, 1 poncho imperméable, 1 chandail en laine polaire.
    • Barres énergétiques, noix et fruits secs

Ici, vous pouvez définir le contenu qui sera utilisé dans l’onglet actuel.